Un mauvais souvenir est-il pire qu’un oubli ?

2 min read

Je n’ai pas regardé l’émission docu-drama-reconstitution du 11 septembre 2001, qui passait hier sur France 2.
Je ne veux pas en savoir plus sur le déroulement de cet événement, dont je ne me souviens que trop bien.

Par contre, j’aimerai qu’on m’explique un truc.

Quand les twins sont tombés, ça a fait le tour du monde. On en parle encore aujourd’hui.

On n’a jamais vraiment sû ce qu’il s’était passé sur le Pentagone. On a d’abord parlé d’un camion suicide, avant de constater qu’il manquait un troisième avion. Et qu’il fallait bien qu’il se soit crashé quelque part. Comme les présidents qui ordonnent, le coeur brisé, à leurs militaires de tirer sur des avions civils, ça n’arrive que dans les films où l’avion est sauvé in extremis, je m’interroge. Un mensonge traumatisant est sans doute préférable à une réalité apocalyptique. N’empêche, jamais vu un crash d’avion faire aussi peu de débris.

Par chance le vol United 93 a eu le bonne idée de se rebeller et de s’écraser tout seul. Patriotisme sacrificiel ou  décision du même ressort que la précédente (laisser l’avion s’écraser ou contrôler la mort d’innocents) ? Pas de réponse là encore.

Mais là n’est pas selon moi le plus choquant. Même si ce sont des choix impossibles, je perçois le plus grand bien dans la nécessité de gérer la crise dans l’instant. Non, ce qui me choque, c’est Octobre 2001. Ou fin septembre 2001. Ne cherchez pas sur internet, vous ne le trouverez pas. Je parle d’un avion, qui s’est écrasé au décollage sur Brooklyn. Evidemment, nouvelle psychose. On a cru que ça recommençait. Et que ça n’en finirait pas.

Et puis les autorités nous ont expliqués que cet avion avait été pris dans les turbulences de l’avion précédent. Sans expliquer pourquoi ça n’arrivait pas d’habitude.

Et sans jamais en reparler. Je n’ai jamais revu la moindre trace sur cet avion, même dans les rétrospectives de fin d’année. Et pourtant, un avion qui s’écrase sur Brooklyn, après le 11 septembre, on aurait dû en parler. Ne serait-ce que pour dire qu’on avait eu peur que ça recommence, mais qu’en fait non, la situation était maitrisée. Non. Rien. Silence radio.

Ça me fait peur. Et quand je lis ça, je me dis que X-Files serait vraiment une série flippante si tout le paranormal en était enlevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.