Arrêt sur image

1 min read

Libérez les huîtres du bassin d’Arcachon, c’est l’un des slogans du moment.

Pour illustrer ce problème de fond (pensez, des touristes ne peuvent plus manger d’huître, c’est pas comme si on jetait des déchets toxiques en Afrique), 2 personnes lambda, gens de la rue, sont interrogées.

La première est française et dit qu’avec le principe de précaution, elle n’est pas inquiète. Elle mange donc les huîtres.

La seconde est inquiète, et attend d’en savoir plus avant de consommer les huîtres suspectes. Elle est étrangère.

Si ça c’est pas de l’info manipulée, avec orientation xénophobe, on me dira ce que c’est. A moins que je ne vois le mal partout.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.