On s’amuse on rigole

1 min read

Donc le pape a dit “La violence au nom de la religion, c’est mal”.
Pour faire un peu plus lettré que ça, il a invoqué un empereur byzantin préhistorique – Manuel II Paleologue – qui n’avait pas oublié que sa capitale, Constantinople, était assiégée par les musulmans, qui voulaient juste organiser un méchoui un peu important.

Résultat, le monde musulman actuel s’indigne. Comment ça on est violent ? Mais non pas du tout, disent en substance les sommités religieuses, dont les réactions sont résumées comme suit par le Monde.fr.

Maroc : rappel de l’ambassadeur au Vatican
Algérie : “revoir sa copie et s’excuser”
Arabie saoudite et Koweit réagissent au “mensonge” et à la “grosse erreur” du pape
Bangladesh : “s’unir dans la protestation”
Egypte : “le pape a commis une erreur”
Jordanie : “pas insuffisants”
Grande-Bretagne : “premier pas”

On notera la diversité des moyens diplomatiques pour exprimer, à juste titre, son mécontement : il est mal venu de citer Hugues Capet pour illustrer des propos sur les Maures.

On notera également la réaction palestinienne, empreinte d’un humour involontaire – on va dire ça :

Territoires palestiniens : bombes contre des églises à Naplouse, coups de feu à Gaza

Une belle preuve de la non-violence de l’islam, et de la connerie de certains fous (je ne dirai pas “Fou de Dieu” ce serait lui faire insulte s’il existe).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.