Pas de mal

1 min read

à se faire du bien…

Regardez sur quoi on tombe sur le net…

En intégralité issu de

“Comment un comédien pas drôle va nous prouver que le Molière du meilleur comédien lui a été attribuée de façon tout à fait impromptue…
Avec un point de départ peu commun et une affiche qui l’est encore plus, “One moi show” promet originalité et fous rires. En se prêtant ainsi au jeu du mec pas marrant, Fredd Meurin fait montre d’un talent efficace et sort des sentiers battus. Avec des sujets aussi hétéroclites que le couple et son désir [unilatéral] d’enfant, la peine de mort en faire valoir d’une émission catho ou bien le Québec et ses castors, le comédien nous convainc qu’il n’est pas l’humoriste raté qu’il prétendait être. Il réussit donc à faire mouche dans un milieu pourtant inondé de candidats à l’humour ravageur. Cependant, entre dérision et coups de génie, il finit aussi par se perdre dans des sketchs inégaux et souffrant d’une inconstance contextuelle. Parce que le quiproquo de départ n’est pas suffisamment exploité, le spectacle manque de finesse et de vigueur.
Mais en se concentrant un temps soit peu sur le fond plutôt que sur la forme du spectacle, on pourra s’attacher à l’essentiel et passer un bon moment avec un jeune comique à l’avenir prometteur. Il nous fait passer une soirée délirante et pleine d’entrain avec une bonne humeur communicative. Et peut être tenterez-vous, vous aussi, de le piéger au jeu des improvisations en invoquant une expression baragouinée pour que ce jeune comédien à l’imagination débordante relève de nouveaux challenges”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.