Nouvelle(s) (Je bouquine)

2 min read

Comme la foule en délire (mais si, une foule peut être constitué de 2 personnes), des nouvelles des nouvelles.

Expliquons le silence.

Le silence est l’absence de vibrations, transmises par les solides ou l’air, et donc de son perçu par… ok ok…

A vrai dire en ce moment, je n’ai pas grand chose à vous raconter. La campagne est désolante, la guerre sévit partout, la cupidité gouverne, bref, rien de nouveau sous le soleil. Comme j’essaie de ne pas trop parler pour ne rien dire… En plus, il faut dire que les travaux à la maison, réalisés de main de maître par l’ami Dodo, que j’assiste quand je suis là, le ménage que ça engendre malgré tous ses efforts, les nombreux déplacements professionnels (Auxerre, Montpellier, Bellegarde, Nevers, et prochainement la Guyane pour 2 semaines) et la fatigue accumulée me laissent peu de temps.

L’avantage des voyages professionnels, me direz-vous, c’est qu’on passe pas mal de temps à lire dans le train, dans la gare, dans sa chambre d’hôtel ou seul au restaurant (à lire, et pas à écrire : concentration et fatigue ne font pas bon ménage).

Parlons donc de mes lectures du moment : Chroniques des années noires est un pavé de 1009 pages (en poche), de Kim Stanley Robinson, basé sur le postulat suivant : et si l’Europe avait été décimée par la Peste noire du 9/10 eme siècle ? Nous accompagnons donc des personnages de l’Islam et de l’Orient sur 10 siècles… Uchronie sur une idée intéressante, mais décidement, malgré toute sa science, le style et les histoires de Robinson ne me passionnent pas outre mesure…

FatherlandFatherland, de Robert Harris, est une autre Uchronie (fiction basée sur une chronologie différente du monde réel). 1964, Berlin et l’Europe s’apprête à fêter le 75eme anniversaire d’Adolf Hitler, grand vainqueur de 1946. Dans un univers terrifiant et parfaitement crédible (l’auteur est un journaliste politique bien documenté), une enquête policière aux prises avec des personnages historiques qui auraient survécu.

Les trois médecins, que j’ai à peine commencé, est le “prequel” de la Maladie de Sachs de Martin Wrinckler. Plus de détails prochainement.

J’en suis au point où j’envisage de réaliser une petite appli qui listerait les bouquins que j’ai à lire et ce que j’ai lu pour garder le fil et me préparer un planning. Le manque de temps et l’absence d’utilité autre que le concept technique m’en empêchent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.