Le contraste

1 min read

Que se cache sous l’anagramme de “Art et les cons” ?

Le matin, il m’arrive, quand j’ai pas trop le moral (lire : “plus envie de rester dans mon pieu à écouter le chat ronronner qu’autre chose”), d’écouter sur le chemin du boulot le podcast de la fabuleuse émission “Des papous dans la tête“.

Et croyez-moi (ou pas, comme on dit à toutes les sauces), c’est de l’art. De la poésie à la Prévert ou à la Perrec, qui joue avec les mots, les triture, les renverse, les tord, les invente, bref c’est beau.

La connerie se manifeste autour de ma bulle personnelle, via les véhicules pétaradants de tout volume et autres marteaux piqueurs. C’est rageant. Avatars, avatars…

Autre podcast rigolo qui me permet de découvrir une autre forme de créativité, musicale cette fois, qui consiste à faire du neuf avec du vieux : le Zebra mix de Ouï FM. Idée de base : prendre 2 morceaux et les mixer.

On obtient des résultats assez étonnants, comme ce Rock in Black ou un étonnant New-York avec Cure (le lien est un peu long à charger, mais au pire il revient souvent dans le podcast).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.