Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques quand il n’y a plus de courant ?

1 min read

Hier soir, 22h, plus de courant.

Plus le moindre électron poussant son voisin à la vitesse de la lumière pour en générer (de la lumière).

Noir complet. Plus de télé (pas bien grave), plus d’ordi, plus de musique, plus de lumière pour simplement bouquiner. Ne vous y trompez pas : la bougie c’est bien, mais pour lire à la bougie, il faut soit une grosse bougie, soit une installation avec réflecteurs. Bref, oubliez.

Du coup nous sommes allés dormir. A 22h comme les poules. Et ben croyez-le ou non, mais ce matin, on s’est levé à 8h24, certes en retard, mais frais et dispo. Quoique. J’irai bien faire une sieste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.