Bouquins et toiles

2 min read

Je viens de me rendre compte – assez tardivement, certes – que je ne lisais pas du tout les mêmes choses que je regardais au cinéma.

Si j’apprécie la lenteur d’un “Paris, Texas”, la tendresse douloureuse de “La Maison du Lac” ou les plans contemplatifs de “L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford” (acteurs hallucinants, paysages superbes, histoire intéressante pour des personnages complexes), je ne supporte pas les atermoiements romantiques d'”Entretien avec un Vampire”, de “Lestat le Vampire” ou de “La Reine des Damnés”. En plus, difficile de ne pas faire une lecture homosexuelle de cette série où tous les vampires sont de beaux éphèbes, et où les femmes sont représentées uniquement dans leur rôle de mère (et là, bonjour l’inceste).

Je les ai pourtant lus tous les 3 jusqu’au bout, et cette persévérance est enfin récompensée avec “Le Voleur de corps”, où il se passe enfin quelque chose !

Pareillement, j’adore “Lost”, mais les 4 premiers tomes du Trône de Fer m’emmerdent. Les structures sont pourtant les mêmes : du mystère, de l’intrigue, plein de personnages dans tous les coins. Et les livres sont bien écrits pourtant, on s’attache aux personnages, et on a envie de savoir ce qui leur arrive, mais 3 tomes d’exposition pour un 4ème de mise en route de l’action et un 5ème de démarrage à fond de train (il se passe plus de choses les 3 premiers chapitres du 5eme bouquin que dans les 4 ouvrages précédents), c’est un peu long.

Bref, tout ça pour vous dire d’aller voir “… Jesse James…”, et pour vous donner rendez-vous Samedi, de retour de 3 jours de déplacements en province, et donc de lecture pour occuper mes soirées. Au programme, donc, “Le Voleur de corps”, “L’invicible forteresse” (Tome 5 du trône de Fer), et probablement un truc qui n’a rien à voir, à savoir “Les trois médecins”, de Martin Winckler. Vu le temps passé dans les transports, ça devrait le faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.