eBerne

2 min read

Rien à voir avec la ville suisse, mais plus avec peu de temps, beaucoup de déplacement.

Or donc Bali nous a permis d’obtenir un texte sur lequel tout le monde s’accorde. Normal, il n’engage à rien : c’est balo.

Il y avait même un article du monde qui disait que le G77 et l’Europe avait jugé scandaleux le texte proposé – et finalement retenu : même l’article a été retiré.

Hier sur le quai bondé et enfumé par les clopes et le diesel du train, je constatais que les jeunes d’aujourd’hui sont comme des Monsieur Patate d’autrefois : tu prends deux trois coifures, autant de blousons, de jeans, et de baskets, et tu interchanges. Les combinaisons paraissent nombreuses quand on a 3 ans.

Mon voisin de TGV lisait le Nouvel Obs, j’écoutais les podcasts de France Culture sur mon iPhone, chacun lorgnait sur le média de l’autre. Wiaz a encore frappé en dessinant Rama Yade face à un Sarko excédé qui demande au téléphone : “Hortefeux ? Il te reste des places dans le charter pour le Sénégal ?”

J’ai beaucoup ri jeudi matin en regardant la Matinale, qui recevait Nadine Morano, députée UMP de la 5ème circonscription de Meurthe-et-Moselle, dont Brice Toussaint a rappelé qu’elle n’avait pas la langue de bois. Cette qualité n’a pas empêché la dite députée de louer le président qui allait défendre les intérêts des entreprises françaises en ramenant des contrats à l’étranger… sans préciser que les contrats étaient parfois – souvent – en négociations avant son accession à la présidence, que tout cela n’était que du decorum requis par l’Éliysée auprès des pays clients, destiné à méduser le consommateur, et que les fameux “10 milliards libiens” ne sont toujours pas fermément acquis. Nadine Morano, pipeau première langue.

Sinon je m’inquiète, mais est-il encore temps, qu’on prenne de plus en plus souvent la défense du consommateur et de moins en moins celle du citoyen ? Après la réforme du Code du Travail, que je n’ai même pas envie de regarder, de trouille, la réforme des droits de l’Homme et du citoyen consommateur ?

Demain je vous parlerai de trucs positifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.