Les questions insolubles

2 min read

Bienvenue dans ce qui s’annonce comme une grande série de ce blog : les questions insolubles. Pas des questions idiotes comme “pourquoi les carottes sont-elles oranges ?” ou “pourquoi les lucioles brillent-elles la nuit ?” puisque chacun sait que c’est respectivement grâce au carotène et à la luciferase que les lucioles sont oranges pour attirer leurs partenaires sexuels… mhm je m’embrouille…

Bref. Les questions qui seront abordées ici sont de vraies questions bien ardues, morales et philosophiques.

Pourquoi le chat tue des souris en jouant avec durant une heure ?

Soyons bien clairs. On parle de ce chat-là :

Un animal hautement sauvage, donc.

Ce chat, mon chat donc, a découvert qu’il y avait des souris dans le jardin. Et la génétique, ou l’instinct, faisant son œuvre, nous avons découvert que le chat chassait les souris.

Ainsi lundi soir, ce grand fauve a poursuivi la même souris une heure durant. On peut admirer la résistance du rongeur au passage, se faire jeter dans tous les sens sans ménagement par deux pattes griffues et se faire embarquer dans un grande gueule au milieu de la pelouse – parce que c’est plus rigolo que sous la haie – n’étant pas de tout repos.

Une fois son jouet cassé, le chat est négligemment rentré, s’est avachi de tout son long, avant de se dire qu’il avait un petit creux et d’aller grailler quelques croquettes qui traînaient dans sa gamelle.

Or donc, le chat a tué une souris qui ne lui avait rien fait dans le seul but de jouer. Même pas de manger. L’anthropomorphisme aidant, on a envie de hurler à la cruauté de la nature. Alors que non, hein.

Imaginez maintenant la question de départ posée par un gamin.

“Pourquoi le chat tue des souris en jouant avec durant une heure ?”

Imaginez maintenant la question corollaire : “Pourquoi je peux pas jouer avec une souris pendant une heure alors que le chat peut ?”

Autant pour la première j’ai une réponse, fondée sur l’instinct de la bestiole, sur les lois de la nature, sur la domestication, ce genre de choses… autant pour la seconde… j’ai que des éléments encore moins clairs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.