Colore le monde

1 min read

_ Et pourquoi vous avez pas essayé le taupe ?

_ Quoi ça ?

Il règne aujourd’hui un sentiment d’incompréhension totale, teintée d’énervement. Sans doute la pleine lune d’hier soir n’y est pas étrangère.

Dialogue de sourds entre la cliente, responsable com’ papilonnante et le chef de projet MOA, technique.

_ Et framboise, vous trouvez ça joli ?

Je sens bien qu’il résiste à la tentation de lui dire qu’il trouve surtout ça bon.

_ Pardon ? grince-t-il entre ses dents

_ Le visuel en framboise, ça vous parait bien ?

Je lui dis de répondre que c’est subjectif, mais il s’enferme.

_ Brique, je pense que ce serait mieux. Et ça s’accorderait mieux avec le taupe.

Un jour, les femmes et les graphistes comprendront que pour les hommes, Taupe, c’est une bestiole, Brique, un matériau de construction, et Framboise, un fruit – ou à la rigueur un parfum de yaourt ou de glace.

Et que Fuschia, ça n’existe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.