16 mai 2021 : Fenêtre

1 min read

Les yeux fenêtres de l’âme… jamais une licence poétique ne causa autant de soucis aux juristes que lorsqu’elle servit de base au plaidoyer des Synthétiques pour justifier qu’ils étaient des êtres humains à part entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.