Scrutin

2 min read

Une quarantaine de morts dans les bureaux de vote, des suspicions de fraude massive…

Qu’on ne vienne pas me dire que la France n’a pas un vote démocratique quand on voit ce qui se passe au Nigeria.

J’ai vu ce matin sur la Matinale de Canal+ un mini-reportage au montage très intéressant, digne de passer dans Arrêt sur images.

L’équipe nous emmenait d’abord au siège du PS rue de Solferino. Une foule de jeunes gens, beaux, frais et printaniers criaient leur joie et leur soulagement à l’annonce du résultat du premier tour (1).
On nous emmenait alors au siège de l’UDF où les quasi-mêmes se partageaient entre déception et satisfaction du score de leur candidat. Une jeune fille au bord des larmes annonçait qu’en tout cas elle allait maintenant voter Ségolène Royal pour “éviter à tout prix que Sarkozy passe”.
Ambiance moins festive à Saint-Cloud au siège du FN : affiches à moitié décollée, douche froide et sentiment amer. Une militante crée la surprise du spectateur en déclarant son intention de faire barrage à Sarkozy et de voter Ségolène Royal.
Fin de soirée à l’UMP : la rue d’Enghein est peuplée d’une foule de gens braillards. Les déclarations, plus hurlées et désordonnées les unes que les autres, sont incompréhensibles. Pause dans la cacophonie pour un micro-trottoir : un militant bredouille que “ben oui, Sarkozy il va être président.” Une dame, du haut de ses certitudes, explique que les électeurs de Bayrou vont comprendre leur erreur et se rallier tout naturellement à Nicolas Sarkozy, “c’est évident”.
Retour sur les braillards, coupes de champagne et canettes de bières à la main, beuglant une marseillaise à côté de laquelle celle chantée par Liliant Thuram sonne très juste.

Bref : tout le monde va voter Ségolène, et ceux qui soutiennent Sarkozy (2) sont des imbéciles, des pédants, ou des ivrognes. Une belle leçon d’impartialité (3).

1 : Que je connaissais à 18h grâce à la TSR, merci internet.
2 : Vous avez remarqué qu’on disait “Ségolène” et “Sarkozy” et pas “Ségolène” et “Nicolas” ?
3 : Et rappelons que je vote à gauche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.