Et pendant ce temps

1 min read

Bruno-Pascal Chevalier poursuit sa grève de soins en protestation contre les franchises médicales (celles des consultations, des hospitalisations, en plus des récentes boîtes de médicament et transport sanitaire).

Son action est folle, mais sa cause raisonnable. Il aurait été plus efficace et plus solidaire d’augmenter d’un demi-point les cotisations sociales, tout en promouvant les embauches, au lieu de quoi on exonère de charges les heures supplémentaires…

Un début d’action peut commencer en signant l’appel contre la franchise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.