Y a des jours comme ça… (épilogue)

1 min read

Avec tout ça, je suis rentré trop tard pour mon rendez-vous chez le coiffeur. Qu’à cela ne tienne (et non casse l’âne Etienne – ce qui n’a aucun rapport), Lili décroche le téléphone pour prendre un nouveau rendez-vous le lendemain (Samedi, donc).

Et puis tant qu’elle y est, elle réserve pour le contrôle technique de la voiture.

Pour une raison incompréhensible, quand nous nous sommes rendus dans les deux commerces sus-nommés, les rendez-vous n’avaient pas été notés : j’ai attendu trois quarts d’heures pour me faire ratiboiser la tête (j’aurai mieux fait d’aller chez Gazmouth, le résultat eut été le même), et Lili a eu droit de reprendre un rendez-vous…

Y a des jours comme ça, où il vaut mieux rester couché…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.