On trouve de tout à la Samaritaine (ep 2)

1 min read

Une fois que vous avez halluciné sur un site qui peut vendre ça, voire même ça (!), vous en venez à vous demander comment votre ami d’enfance adolescence a pu arriver sur ce site, sachant qu’il venait de vous annoncer qu’il allait être bientôt papa…

Le suspense est insoutenable, alors que vous attendez la réponse : a-t-il tourné barré ? En même temps vous vous souvenez avec émotion que ce grand malade cher à votre cœur expliquait à ses élèves le principe de l’énergie cinétique en se ramenant avec une Claymore en salle de classe.

Nul doute qu’aujourd’hui on le jetterait de cul-de-basse-fosse, à moins qu’il ne porte maintenant son coupe-chou pour se défendre contre des gamins plus vindicatifs qu’il ne l’était à l’époque (ce qui peut s’avérer risquer vu le bestiau qu’est Fenris).

Bref. Votre ami vous répond qu’il est arrivé sur ce site non pas pour équiper sa progéniture et sa chère et tendre en prévision d’un voyage Bagdad – Kaboul – Mogadiscio, mais parce qu’il cherchait, je cite au risque de me faire accuser de violer le secret de la correspondance privée : “j’avais perdu l’adresse d’une boutique de combinaisons de plongée renforcées au kevlar.”

Qu’est-ce qu’on peut bien foutre avec des combinaisons de plongée renforcées au kevlar ???

Je signale immédiatement que mon interrogation porte sur le “renforcées au kevlar”, davantage que sur le “combinaisons de plongée”, qui servent, j’en ai encore assez bien conscience malgré une absence outrecuidante de pratique sportive, à faire de la plongée, c’est à dire la vaisselle.

La question est lancée. A vous de la rattraper, et éventuellement d’y répondre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.