Je bouquine tranquillou (15)

2 min read

Encore un mois de lecture, avec cette fois-ci, beaucoup de BDs.

On commence avec le pavé Blankets, de Craig Thompson. Récit autobiographique d’un premier amour, l’ouvrage a été encensé par la critique. Est-ce pour cela, suite à trop de louanges, que j’ai été si peu enthousiaste ? C’est bien mené, évidemment, très fin, le dessin est agréable et l’histoire permet de s’identifier au personnage. Mais… mais voila quoi. Pas de grande révolution non plus, et j’irais même jusqu’à dire, beaucoup de bruit pour pas grand chose. Je suis finalement plus sensible à la mélancolie qui se dégage de “l’autour-histoire d’amour” que de l’histoire d’amour en elle-même.

Agréable surprise avec deux albums de Pétillon qui m’ont été offerts à Noël : L’enquête corse et Enquête au paradis. Toutes deux sont présentées comme des enquêtes de Jack Palmer, mais le détective ne suit véritablement aucune piste. Creux à force d’apparaître dans si peu de cases, et donc sans importance, il n’est qu’un prétexte à nous emmener dans les absurdités des indépendantistes corses pour l’un, et dans les méandres des paradis fiscaux pour l’autre. On peut ne pas accrocher au dessin, mais l’humour et les situations abracadabrantesques nous emportent sans coup férir. A noter que si vous avez apprécié ces deux albums, vous devriez vous ruer sur Chronique d’une chair grillée de Fabien Bertrand, qui nous présente un univers tout aussi absurde, mais attention, (bien) plus noir.

De cape et de crocs : Revers de FortuneDans les albums les plus attendus de cette fin d’année 2009 était sans nul doute le neuvième tome de la série De capes et de crocs : Revers de fortune clôt les aventures lunaires de nos héros. Le texte est toujours aussi riche et le dessin d’une précision qui sert la poésie du récit… De toutes façons, ça ne sert à rien que je parle plus de cet album, je suis totalement fan. Donc allez chez votre libraire le plus rapidement possible et récupérez-moi ce joyau ! Et que ça saute !

Comme dit hier, j’ai quelques livres dans mes étagères. Notamment le cycle complet de la Tour Sombre (merci à Sophie pour le prêt des tomes 4 à 7). Le deuxième tome, Les trois cartes, contient beaucoup plus d’action que le précédent. On retrouve les thèmes et le style classique de Stephen King, dans un univers à cheval avec ses Etats-Unis et un ailleurs dont on devine certaines origines. Toujours quelques problèmes de traduction de ce que j’en perçois mais sans bloquer le plaisir de découvrir cette histoire et cet univers. A suivre, encore 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.