Billie Jean

2 min read

Je vous parlais dans mes résolutions d’une petite série de billets dont j’avais depuis longtemps l’idée. La voici !

Le principe est simple et sans doute pas très original. Il consiste à vous présenter un morceau de musique connu et une ou deux reprises de ce titre. Et dans ce cadre, on cherchera les véritables ré-interprétations plus que les simples lectures de partition sans innovation.

On commence avec un petit hommage à Michael Jackson, le King of the Pop en personne. Le succès incontestable des chansons de ses trois premiers albums les placent très haut au hit-parade des singles les plus repris.

Dans la machine à tubes qu’était Thriller, on retrouve notamment Billie Jean, dont voici le clip officiel, qui rappelle qu’on pouvait au début des années 80 devenir mondialement célèbre avec des effets vidéos pourris et un pantalon trop court.

Pour rappel, la chanson parle d’une fille qui clame que la chanteur est le père de son enfant, ce qu’il dément (“the kid is not my son”). La chanson serait une sorte de résumé du harcèlement qu’ont subi les Jackson 5 durant toute leur carrière.

The lost fingers s’invitent avec leurs guitares manouches sur le morceau qu’ils reprennent en acoustique complet en gardant les accents mélancoliques. C’est pas exactement du Django, mais ça vous met de bonne humeur. A noter que vous ré-entendrez souvent ce trio ici, leur premier album étant… un album de reprises 😉

Chris Cornell, qui repart en 2010 à la conquête des ventes de disques avec Soundgarden, s’est également essayé à l’exercice de la reprise en solo, sur ce même titre. Et autant dire qu’ici on s’éloigne très fort de l’original avec des teintes très sombres.

Allez, à une prochaine. Si d’ici là vous avez des pépites à nous faire partager, ou des morceaux à suggérer (pas forcément des reprises de Billie Jean, hein), n’hésitez pas, les commentaires sont faits pour ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.