Y a plus d’enfants

2 min read

Or donc, alors que je cherchais dans mon livre de comptines une berceuse pour endormir Chouchou, je suis tombé sur “Au clair de la lune”.

L’utilité d’un livre de comptines, c’est de pouvoir chanter TOUTES les paroles, et dépasser le premier couplet.

Mais cela réserve quelques surprises.

Ainsi, je découvrais l’intégralité des paroles du célèbrissime “Au clair de la lune”.

Au clair de la lune, mon ami Pierrot
Prête-moi ta plume, pour écrire un mot.
Ma chandelle est morte, je n’ai plus de feu.
Ouvre-moi ta porte, pour l’amour de Dieu.
Au clair de la lune, Pierrot répondit :
_ Je n’ai pas de plume, je suis dans mon lit.
Va chez la voisine, je crois qu’elle y est
Car dans sa cuisine, on bat le briquet.
Au clair de la lune, s’en vint Arlequin
Frappant chez la brune, elle répond soudain
_ Qui frappe de la sorte ?, il dit à son tour
_ Ouvrez votre porte pour le Dieu d’Amour.
Au clair de la lune, on n’y voit qu’un peu
On chercha la plume, on chercha du feu
En cherchant d’la sorte je n’sais c’qu’on trouva
Mais je sais qu’la porte sur eux se ferma.

Ahem ! Penchons-nous un peu sur le sous-texte. Rallumer le feu lorsque la chandelle est morte en allant voir la voisine qui bat le briquet : on ne peut être plus explicite sur les soucis et les attentes d’Arlequin (qui d’ailleurs, dans les versions d’origine, voulait emprunter sa lume, sa lumière, à Pierrot, qui n’en avait plus vu qu’il était couché et qu’il avait donc mouché toute lumière chez lui). Belle moralité !

Je tachais de me consoler et de retrouver la chasteté originelle des ritournelles enfantines en allant piocher du côté de “Maman les petits bateaux”. Avec ses navires à pattes, j’espérais que cette oeuvre surréaliste n’évoquerait pas les galères de Louis XIV et conserverait une innocente poésie. Tu parles !

Maman les p’tits bateaux
Qui vont sur l’eau
Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta
S’ils n’en avaient pas
Ils ne marcheraient pas

Allant droit devant eux
Ils font le tour du monde
Mais comme la Terre est ronde
Ils reviennent chez eux

Maman les p’tits bateaux
Qui vont sur l’eau
Ont-ils des jambes ?

Mais oui, mon gros bêta
S’ils n’en avaient pas
Ils ne marcheraient pas

Quand je demande ça
On dit que je suis bête
Mais toujours les enfants
Ressemblent à leurs parents

Non mais franchement ! Je vous jure ! Quelle outrecuidance ! Mais que fait Nadine M.,  Secrétaire d’Etat à la Famille ? J’veux dire, à part faire des amalgames honteux, danser aux Universités d’été de l’UMP et faire l’andouille dans des lip dub ? Honnêtement, je ne sais pas.

Tiens si c’est ça, je vais lui chanter du Metallica à mon gamin. Je suis pas sûr qu’il s’endormira, mais au moins, ce sera sain, comme écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.