Sous l’eau

1 min read

9 juin : j’annonce que je me lance dans l’écriture à temps plein.
21 juin : je disparais des radars.
3 septembre : nouveaux signes d’activité ici. Que s’est-il passé entretemps ?Non, ce ne fut pas farniente et doigts de pied en éventail, tout le contraire, même !

Pour le dire en deux mots : de l’imprévu et du travail. Beaucoup de travail, retardé par les imprévus. Ajoutez à cela que le site où vous lisez ces lignes a été en rade (changement d’hébergeur qui s’est passé moins simplement qu’escompté)…

Au fond d'une piscine, une personne lit à un bureau

Des vacances à la piscine, qu’y disaient…

Il a donc fallu rattraper, ce qui avec la période estivale et les chouettes moments en famille, ne fut pas de tout repos. Mais c’est de la bonne fatigue. Le meilleur exemple apparaît chaque dimanche soir, quand l’angoisse du “demain c’est lundi et il faut aller bosser” reste aux abonnées absentes. C’est plus qu’agréable, c’est indispensable.

Le carnet de commandes est très bien rempli – je vous en reparlerai vendredi. Les projets persos, eux, parviennent enfin à se ménager de nouveau un peu de place dans l’emploi du temps sorti du mode “urgence”. Pour preuve, la reprise des microfictions, avec les mots du mois de septembre (le lien pointe vers les consignes de la rentrée), et la finalisation de ceux du mois de juin (ce lien-ci pointe à nous nous en étions arrêtés). Si vous avez la flemme de fouiller le site, n’hésitez pas à vous abonner, le récapitulatif est envoyé chaque dimanche.

Et vous ? Votre été fut-il sinon mouvementé du moins intéressant ? Et comment s’annonce votre rentrée ? Racontez-moi tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.