Suicide assisté

1 min read

Alors que la justice vient de rejeter la demande d’euthanasie active de Chantal Sébire, et que Roselyne Bachelot persiste dans une superbe hypocrisie (“La mort peut être une conséquence de la démarche de soulagement de la souffrance, mais la mort ne peut en aucun cas procéder d’un projet auquel le corps médical est associé”), je reviens sur le billet que j’ai fait le 13/03, pour vous signaler un excellent article de Martin Winckler sur son site, concernant le suicide assisté.

Pour info, Martin Winckler, auteur notamment de la Maladie de Sachs mais pas que, loin de là, s’appelle dans la vraie vie Marc Zaffran.

En plus de son activité d’auteur, Marc Zaffran est médecin, et prône une plus grande transparence de la médecine (c’est à dire une meilleure éducation du patient). Du coup, il est parfois en butte avec certains de ses collègues, car qui dit éducation du patient, dit partage du savoir, et donc perte du pouvoir médical. Parce que bien sûr certains médecins suivent des études pour avoir du pouvoir, pas pour soigner les gens.

C’est curieux, quoi qu’on fasse, de quoi qu’on parle, on en revient toujours à cette question d’éducation…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.