Ovni musical

1 min read

Il arrive parfois qu’en fredonnant une chanson, on se retrouve à découvrir des curiosités surprenantes.

Ainsi l’autre jour, fredonnai-je “Gimme Gimme Gimme (a man after midnight)” de ABBA. En passant, je n’ai jamais compris les parenthèses dans le titre. Se méfier des scandinaves.

Pour que même Iyhel comprenne la suite de ce billet, je mets ici la version originale, que vous entendez depuis le chargement complet de cette page. 😛

Mon collègue Dave (pseudonyme en hommage à Dave Mustaine, frontman de Megadeth), en m’entendant, me dit : “une chanson tant reprise”. Passé ma surprise qu’il connaisse du ABBA, lui qui arbore le plus clair du temps des tee-shirt de métal tendance lourde (vous connaissez Children of Bodom ? Moi non plus, mais lui a acheté le dernier album), je lui demande à qui il pense. Et là il m’envoie vers Yngwie Malmsteem, que les grateux métal connaissent pour être l’un des virtuoses du tricot à six cordes.

Je farfouille Deezer.com, et trouve ça. Le film Muriel n’aurait pas été le même avec cette relecture d’ABBA.

Je vous invite chaudement à diffuser cette version bien plus originale durant vos soirées ce week-end. On notera les quelques différences entre les solos de guitare…

Note : ce billet est un pur hasard de calendrier (rapport à la mort du batteur de ABBA hier).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.