Interlude du lundi

1 min read

Comme il y a la chanson du dimanche, voici l’interlude du lundi.

Vous souvenez peut-être que j’avais ici parlé de stupidité artificielle.

Voici la même chose, mais au lieu d’avoir une bonne femme dessinée, on a ici un mannequin, ou une comédienne qui essaye désespérément d’avoir ses 507 heures. Je n’ai pas renouvelé l’expérience des questions stupides – comme quoi avoir une personne réelle fonctionne mieux que d’avoir un personnage de dessin-animé – mais ce doit être assez pareil.

Vous pouvez relater vos expériences ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.