Peut-être qu’il faudrait commencer par ne pas le faire

2 min read

Je pense qu’il faut faire preuve de jugeotte. S’il y a quelque chose que vous faites et que personne ne doit savoir, peut-être qu’il faudrait commencer par ne pas le faire. Si vous avez besoin qu’on respecte à ce point votre vie privée, le fait est que les moteurs de recherche – y compris Google – enregistrent et conservent des informations pendant un certain temps. Il faut bien réaliser que nous, aux USA, sommes soumis au Patriot Act et donc qu’il est possible que toutes ces informations soient mises à la disposition des autorités à leur demande.

Eric Schmidt, patron de Google, traduit par Tristan Nitot.

Tristan Nitot appelle ça un dérapage. Au dela de l’énervement que provoque ce mot-valise, cette déclaration constitue la goutte d’eau qui fait déborder le vase trop plein de “l’incontournable” Google.

Google utilise vos recherches et vos données pour améliorer son moteur. Soit. Il les utilise pour vendre des liens à des annonceurs et à des gens qui veulent être référencés. Pourquoi pas. Il indexe le contenu de vos gmails pour vous envoyer des pubs personnalisés. Je commence à grogner, et je n’imagine même pas ce qu’il en est des Google Aps.

Je reconnais à Google d’avoir apporté énormément d’avancées technologiques, certaines farfelues de prime abord, mais qui ont toujours fini par se monétiser.

Je suis persuadé qu’ils seront les premiers à fournir des résultats de recherche en proposant de saisir des images, des mp3 ou des vidéos en glisser-déposer (encore que Shazam pour iPhone propose déjà d’étonnants résultats sur un échantillon sonore de quelques secondes). Quand bien même. Utiliser Internet sans en être victime est une question d’éducation. Internet est transparent, et c’est très bien comme ça. Je ne veux pas qu’on voit mes fesses sur le net ? Je ne les montre effectivement pas. Mais quand bien même je l’aurai fait, j’aimerai qu’on puisse l’oublier. J’aimerai faire ce que je veux, où je veux, quand je veux, et que seuls les gens que je veux le sachent.

Dont acte : j’utilise désormais Cuil (prononcer Cool). Ses résultats ne sont pas parfaits, notamment parce qu’ils n’indexent pas en temps réel les grands sites d’informations (impossible de savoir directement tapant “Johnny Halliday” si son vol Paris-Los Angeles a été compensé carbone), mais pour tout le reste, globalement, c’est très bien. Et ils ont une politique très claire autour de la vie privée.

Essayez-le. Et si vous avez un meilleur choix à proposer, ces colonnes sont là pour vous exprimer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.