On ne peut pas être partout à l’heure

1 min read

Donc, c’était hier lundi et je ne vous ai pas tenu au courant de mes avancées.

Je rattrape donc mon retard.

“Les étoiles” avance bien. J’ai rédigé “l’article” retraçant le fait divers dont le roman est inspiré, un avant-propos qui je pense va changer dès ce soir, un prologue (oui, un avant-propos ET un prologue, bientôt la préquelle) et déjà deux chapitres, plus un troisième qui avance bien.

J’arrive à ce moment particulier où il faut que j’avance dans l’histoire plutôt que de reprendre éternellement les deux chapitres déjà écrits : arriver au bout et finir le premier jet, les révisions ensuite. J’abuse donc du raccourci générant un commentaire quand je relis pour me remettre dans le bain.

Je me rends compte des progrès que j’ai à faire : pour le moment, ma narration “naturelle” consiste à décrire, et non à montrer. Le bon vieux “show, don’t tell”. Je l’ai remarqué notamment par des présentations à rallonge et une absence totale de dialogue – plutôt paradoxal pour quelqu’un dont les seules formations à l’écriture de fiction portaient sur l’écriture de scénario (des continuités dialoguées) et le théâtre. Point positif : je m’en rends compte au troisième chapitre. Avec un peu de vigilance, je parviendrai à corriger ce problème pour la suite du premier jet.

Bref, ça avance et dans le bon sens.

Sur ce, je vous laisse, ma séance quotidienne d’écriture m’attend !

Recevez l'actualité du site, toutes les Histoires minute de la semaine, et la Nouvelle en ligne mensuelle.
Vous pouvez aussi me soutenir sur uTip !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.