La quête du cookie ultime (et de sa recette)

2 min read

Suite à quelques remarques désobligeantes qui m’ont prodigieusement gonflé, de gens qui ne font jamais la cuisine autrement que pour sortir du Picard du congelo, ou pour reproduire la même recette de gâteau au chocolat basique depuis 15 ans, je me suis mis en quête de la recette de cookie ultime, celle qui serait à la fois moelleuse, tendre et craquante sur les bords.

Histoire de ne pas leur en donner. Na.

La quête est ardue.

On peut en effet trouver sur le web un site complet de recettes exclusivement consacré au petit biscuit américain. Problème, il doit y avoir plusieurs centaines de recettes, avec des mesures et des ingrédients américains : 2 Oz, j’ai jamais su combien de grammes ça fait, et du baking soda, rien que le nom j’ai peur (surtout en sachant par la suite qu’il s’agit de bicarbonate de soude).

Je me suis donc rabattu sur les sites francophones, où j’ai trouvé cette proposition de recette, mais qui était fort décriée dans ses commentaires parce que trop sucrée. Je l’ai toutefois notée, avec les ajustements proposés.

Et puis j’ai trouvé, si ce n’est le Graal, du moins les Saintes écritures qui y menaient : le blog gourmand d’une française vivant aux Etats-Unis, avec des américains, des vrais qui font leurs cookies dans la cuisine comme dans les pubs.

On y trouve non pas une, mais deux recettes de cookies. Il faut maintenant que je me les approprie. Avec la récente montée du prix du Prince, autant vous dire que ça va expérimenter, dans la cuisine.

Pour information, à l’heure où vous lisez ces lignes, la première série a déjà été engloutie. Excellente, tendre et moelleuse. Mais je ne suis pas encore complètement satisfait, il y a encore quelques ajustements à faire…

A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.